Magdalena de Santa Marta à Tayrona en passant par la Cité Perdue et la Sierra Nevada

Santa Marta


Le département de Magdalena pour aller visiter Santa Marta, Tayrona, la Cité perdue et la Sierra Nevada lors d’un voyage dans la région. Située sur la mer des Caraïbes dans la baie de Santa Marta et dominée par la Sierra Nevada aux sommets enneigés, cette ville est la première du pays qui fut construite par les espagnols lors de la colonisation. Riche par son passé, Santa Marta n’est cependant pas aussi impressionnante par son architecture que Carthagène.

La ville est surtout une étape pour pouvoir visiter le parc Tayrona, la Cité Perdue ou la Sierra Nevada. En effet, Santa Marta a de nombreuses richesses naturelles à nous faire découvrir.

Lieu parfait pour les friands de plages, randonnées, sports d’aventure, de nature, d’archéologie et de culture. Le joyaux de cette région est sans aucun doute le parc Tayrona avec des paysages impressionnants entre plage et jungle. C’est l’un des sites les plus visités en Colombie.

Santa Marta est la ville balnéaire préférée des Colombiens. Elle allie beauté, folklore et cultures (traditions indigènes, population d’origine africaine et coutumes actuelles). Grâce à son patrimoine architectural, Santa Marta offre une ambiance coloniale et romantique.

Que voir/ que faire à Santa Marta :

• Centre historique – le quartier colonial

• Musée de l’or Tayrona, appelé “maison des douanes”, cette bâtisse fut la première construite dans la ville. Il rassemble l’or précolombien de la région de la culture Tayrona et permet de comprendre leurs traditions et modes de vie. Intéressant à visiter surtout avant de partir pour la Ciudad Perdida.

• La Cathédrale de Santa Marta fut la première église construite en Amérique continentale. À l’intérieur, on y trouve le tombeau de Rodrigo Bastidas, le fondateur de la ville et une urne qui contient les restes du libérateur Simon Bolivar.

• Parc Santander, également appelé le parc des fiancés car à l’époque coloniale, les futurs jeunes mariés s’y rencontraient accompagnés de leurs chaperons. Avec une statue du Général Santander, le buste du président Manuel Murillo Toro et un kiosque de style classique. Il y règne une ambiance paisible avec des bars et terrasses.

• Musée Anthropologique et Ethnographique

• Domaine de San Pedro Alejandrino

Que voir/ que faire aux alentours de Santa Marta :

• Taganga

• Aracataca

• Cienaga Grande de Santa Marta

• Minca

• Reserva de los aves dorados,

• Parc National de Tayrona : parc naturel au paysage unique et sauvage avec ses eaux cristallines, sa forêt tropicale luxuriante et quelques-unes des plus jolies plages du pays. Ici, la jungle se confond avec la mer. Une destination idéale pour les amoureux de nature et d’aventure. Une faune et une flore impressionnantes de diversité, mais aussi des vestiges archéologiques de la civilisation Tayrona dans le village de Pueblito.

À ne pas manquer : le secteur de Cañaveral et d’Arrecifes d’une beauté époustouflante, le Cap de San Juan de Guia où se rencontrent mer et jungle et la Quebrada Valencia, un torrent avec des chutes monumentales.

Pueblito : une marche à travers un sentier archéologique permet d’atteindre Pueblito. 5000 personnes y auraient vécu à l’époque de la civilisation Tayrona. Cette grande civilisation a laissé de nombreuses œuvres architecturales. Vous y apprendrez les coutumes artisanales, agricoles et commerciales des Indigènes et rendrez visite à une famille Kogi, des Amérindiens descendants des Tayronas, que la conquête espagnole a repoussé dans les montagnes.

• Parc National Naturel de la Sierra Nevada de Santa Marta : au nord ouest du département de Magdalena, une majestueuse chaîne de montagnes abrite le parc archéologique Teyuna ou « Cité Perdue », berceau des Tayronas, la plus importante civilisation indigène du pays. On atteint la Cité Perdue – Ciudad Perdida – au bout de 3 jours de marche minimum en traversant des forêts, des ponts suspendus et des cascades.
La Sierra Nevada a été déclarée « réserve de la biosphère et patrimoine de l’humanité » par l’UNESCO. Environ 30.000 indigènes y vivent actuellement.

Les plages de Santa Marta


C’est dans la région de Santa Marta que l’on trouve les plus belles plages de la côte caraïbe.

Sable blanc, cocotiers et mer cristalline. Les plages de rêve sont nombreuses, voici nos préférées : Bahia Concha, Los Naranjos, Neguanje, Arrecifes et Cabo San Juan del Guía.

Plage Nudista : marche pendant 45 mn jusqu’à Arrecifes. Le parcours se fait au milieu de la jungle par des sentiers boisés. Puis 30 min de marche jusqu’aux plages de « la piscina », du Cap de San Juan et de la Nudista. Observation de la faune et de la flore. Baignade.

Sentier des neufs pierres :  visite du musée archéologique Chairama. Observation de la faune et de la flore avec un guide. Parcours sur la plage Cañaveral et bain dans la « piscinita ».

sierra nevada

Trek à la Cité perdue, la ciudad perdida


Une randonnée de 4 à 6 jours au cœur de la Sierra Nevada de Santa Marta pour atteindre la fameuse Ciudad Perdida vous donnera l’occasion de partir à la rencontre des indiens Tayrona. Au départ de Machete Pelao, Santa Marta ou du Parc Tayrona, enfoncez-vous dans la jungle de la Sierra Nevada et au fil des heures, imprégnez-vous de cette ambiance naturelle et enivrante de cette nature luxuriante. Au bout du chemin, une ascension de 1200 marches pour découvrir les terrasses construites il y a plus de 1300 ans, soit 650 ans avant le Machu Picchu. Certainement le site archéologique le plus emblématique de la Colombie !

Sachez que la durée est proportionnelle à votre condition physique. Plus c’est court – 4 jours – plus c’est difficile. La magie du site archéologique est la récompense au bout du chemin. 

Votre guide indigène Wiwa vous commentera et vous expliquera la vie ancestrale et contemporaine des Tayronas. Vous dormirez en soirée dans des hamacs des tribus Kogi où le confort est spartiate mais le partage et l’expérience unique.

Un trek à la Cité Perdue laisse des traces chez tous ceux qui vivent cette aventure.
Est-ce la magie de la forêt tropicale, les bruits des hôtes de cette forêt dense,  les paysages somptueux de la Sierra Nevada, la rencontre furtive ou plus prononcée avec les populations locales ou encore les efforts physiques liés à la chaleur et à l’humidité qui laissent chez le voyageur ce sentiment d’accomplissement ?

Palomino


Palomino est la destination qui s’ouvre aux touristes à la recherche de paysages authentiques depuis quelques années. Les activités y sont nombreuses : repos sur les plages de sable blanc, descente en bouée sur le fleuve Don Diego et Palomino ou même point de départ pour les excursions dans la Sierra Nevada de Santa Marta, le plus haut massif côtier au monde. Ce village très caribéen paisible a gardé une âme très authentique. Parfois, on peut y apercevoir les pics enneigés, tout en ayant les pieds dans l’eau. Une parfaite étape pour aller visiter le parc Tayrona.

Minca


Minca, un petit village paisible dans la montagne de la Sierra Nevada est un havre de fraîcheur parfait pour échapper à la chaleur des plaines. Destination parfaite pour se reposer et profiter d’une nature luxuriante, c’est aussi un paradis pour les ornithologues. Il est possible de se promener sur des sentiers indigènes dans la forêt tropicale, de se baigner dans le Pozo Azul (le « puit bleu »), une succession de cascades et de piscines naturelles mais aussi de visiter une plantation de café à l’Hacienda la Victoria.