baleines-a-bosse-colombie-decouverte
  • Arnaud

  • 10Juil 19

Début de la saison d’observation des baleines

De juillet à novembre, les touristes peuvent voir les baleines à Chocó, Cauca, Valle del Cauca et Nariño.

Chaque année, de juillet à novembre, les baleines à bosse montent de l’Antarctique aux eaux chaudes du Pacifique colombien pour se reproduire. De là, l’offre touristique augmente dans des destinations comme Chocó, Cauca, Valle del Cauca et Nariño pour ceux qui sont intéressés à observer ces cétacés.

C’est le moment pour observer les baleines !

Le Pacifique colombien devient comme le lieu de naissance des petites baleines. Les mâles courtisent les femelles en sautant hors de l’eau : il y a des chansons et des disputes entre eux ! #mignon

Les baleineaux qui naissent dans ces eaux peuvent mesurer entre 4,5 et 6 mètres et peser jusqu’à 700 kilogrammes, et les spécimens adultes peuvent atteindre 17 mètres et peser jusqu’à 40 tonnes, avec des femelles plus grandes. Le rorqual à bosse doit son nom à la petite nageoire qu’il possède sur la partie la plus large de son dos.

baleines-a-bosse-bateau-colombie-decouverte

Si vous souhaitez faire des observations, vous devez tenir compte du fait que les spécimens mettent entre deux et trois mois pour parcourir en moyenne environ 8 600 km pour atteindre la Colombie. Cette arrivée est constante mais elles ne le font pas tout le temps, certains retournent dans leurs zones d’alimentation et d’autres continuent jusqu’au Costa Rica.

C’est précisément en raison de l’importance naturelle de cet événement que l’offre touristique pour cette saison augmente dans les sites d’observation tels que Nuquí et Bahía Solano à Chocó, Buenaventura à Valle del Cauca, Tumaco à Nariño, Guapi et PNN Gorgona à Cauca.

Selon Oscar Gomez, directeur du tourisme de Fontur pour Buenaventura et Valle del Cauca, « environ 15 000 touristes se rendent dans le Pacifique pour observer les baleines. Il ajoute que les opérateurs cherchent à augmenter ce nombre, mais de manière responsable et avec les mesures établies par les Parcs Nationaux et le Ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme.”

Pour faciliter le transfert vers ces destinations, la compagnie aérienne Satena a augmenté ses fréquences vers Bahía Solano, au départ de Medellín ; Tumaco, de Bogotá et Cali ; Guapi, de Cali, et Buenaventura, de Bogotá.

Pour sa part, Aviatur propose trois destinations : Gorgona, Nuquí et Bahía Solano. Où en plus de voir les baleines, vous pourrez faire d’autres activités. Nous recommandons pour le Parc National de Gorgona de rester environ 2 nuits et en plus d’aller voir les baleines, vous pouvez faire un voyage à Playa Palmeras, visiter l’ancienne prison et profiter de cet écosystème de forêt tropicale.

Quelques considérations

baleines-a-bosse-queue-colombie-decouverte

Il faut prendre en compte les types de groupes que l’on peut trouver : les mères avec leurs bébés qui sont les plus vulnérables, les groupes en cour et les groupes de “chanteurs”. Les touristes ne devraient pas nourrir ou jeter des déchets ou des ordures dans la mer. Si vous nagez et rencontrez accidentellement l’un de ces animaux, essayez de vous éloigner le plus tôt possible et restez à au moins 30 mètres.

Mais, comme beaucoup de phénomènes naturels, il faut de la patience et la prudence. Bien que l’apparition des cétacés puisse prendre beaucoup de temps, et même pas pendant le séjour du spectateur, il y a plus de chances de les trouver tôt le matin et en fin d’après-midi lorsque la mer est plus calme et que le soleil n’est pas au beau fixe.

Mais les eaux du Pacifique colombien est riche en baleines et si vous êtes gentil (oui oui, ça marche comme ça), elles seront au rendez-vous !

Pas réflexions au sujet de « Début de la saison d’observation des baleines »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE