cano-cristales-colombie-decouverte
  • Arnaud

  • 29Août 17

À la découverte de la rivière Caño Cristales

Caño Cristales est un endroit qui détient deux titres majeurs : “Merveilles de Colombie” et “Plus belle rivière du monde”. Rien que ça ! Ce lieu est situé entre la région de la Orinoquia, des Andes et d’Amazonie, en particulier dans la “Macarena”.

Cette rivière de 5 couleurs n’atteint même pas les 100 km de longueur et ne dépasse pas les 20 mètres de large. Bien que pendant un certain temps, il fut fermé aux touristes, il a été décidé de l’ouvrir à nouveau. L’année dernière, la rivière a reçu environ 16 000 touristes.

Un état des lieux de Caño Cristales

cano-cristales-2-colombie-decouverteCependant, cet endroit merveilleux subit plusieurs menaces allant de la déforestation rapide aux préoccupations liées aux 150 puits à pétrole trouvés dans la Sierra de la Macarena. Voilà pourquoi les chercheurs de l’Institut Alexander von Humboldt ont fait une alliance avec Cormacarena (organisme gouvernementale pour la protection de l’environnement) pour enquêter, pour la première fois, la faune et la flore aquatiques qui peuvent s’y trouver.

Pendant 12 jours (du 22 Octobre au 3 Novembre 2016), 21 scientifiques se sont lancés dans une expédition pour enquêter à fond Caño Cristales et ses affluents de la rivière Guayabero, le Caño Barro et la lagune El Silencio. De plus, lors de cette enquête, les scientifiques ont travaille dans les zones adjacentes pour les espèces terrestres, y compris les forêts, morichales (petits éco-systèmes autonomes généralement sous le forme d’îlots), les arbustes, les savanes et les milieux naturels transformés en paddocks par les locaux.

Les conclusions de l’enquête

cano-cristales-3-colombie-decouverteAinsi, ils sont parvenus à identifier 74 espèces d’invertébrés aquatiques, incluant deux espèces d’éponges non identifiées et 330 espèces de vertébrés qui comprennent 80 espèces de poissons, 24 amphibiens, 27 reptiles, 145 oiseaux et 54 mammifères. Ont été enregistrées aussi dix espèces animales menacées d’extinction : 2 tortues (terecay et morrocoy) et 8 mammifères (tapirs, tatou géant, tamanoir, tigre, loutre, chien d’eau, marimba et choyo).

Deux des aspects qui ont le plus attirés l’attention durant l’enquête furent la découverte d’un poisson qui fait partie du groupe des “Mojarras” (sar à tête noire) et une éponge qui a un type d’association biologique avec les algues qui lui donnent une couleur verte. Ces deux espèces sont nouvelles pour la Science !

Lors de ces deux prochaines années, ils réaliseront une étude plus complète de toute la biologie et l’écologie de certaines des espèces les plus emblématiques de Caño Cristales. Parmi ces espèces l’on trouve la plante Macarenia clavijera, qui, pendant la saison des pluies crée un tapis coloré le long du canal.

Avec tous ces résultats, il reste un grand travail à faire et en collaboration avec les universités et les fondations se continuera l’enquête sur la faune qui habite le lieu afin de contribuer à la connaissance de la biodiversité en Colombie.

Caño Cristales me fait beaucoup penser à une zone que j’ai visitée lors d’un voyage au Mexique : Akumal et un peu plus au sud la réserve Sian Ka’an. Pour les amoureux de ce genre de lieux très riches et nécessitant d’imposer un modèle de développement durable, s’y rendre est l’une des manières pour le marché touristique prenne le pas sur l’exploitation de quelques puits de pétrole.

Pas réflexions au sujet de « À la découverte de la rivière Caño Cristales »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE