La région Amazonie colombienne

L’Amazonie est une immense étendue couverte par la plus grande forêt tropicale au monde et traversée par le plus puissant fleuve par son débit, l’Amazone. Cette mythique forêt amazonienne est un important réservoir de biodiversité, elle charme ses visiteurs par sa multitude d’animaux : singes, paresseux, coatis, dauphins roses, fourmiliers, iguanes, jaguars, grenouilles, serpents et oiseaux de différentes espèces et couleurs, mais aussi par ses insectes et sa végétation majestueuse. L’Amazonie est habitée par de nombreuses communautés indigènes qui essayent de préserver leurs croyances, coutumes et savoir-faire ancestraux.

Leticia, porte d’entrée de l’Amazonie


Isolée sur les berges de l’Amazone, entourée par la jungle et les frontières du Brésil (Tabatinga) et du Pérou (Santa Rosa), Leticia est un petit port animé où ses habitants vivent essentiellement de la pêche, de l’activité agricole et du tourisme. Les principales populations indigènes qui vivent autour de la ville sont les Ticunas, les Cocamas et les Yaguas. Dans cette région d’Amazonie, appelée Tres Fronteras, les Trois Frontières, cette ville typiquement amazonienne est un carrefour culturel, musical et commercial, c’est également le point de départ incontournable pour explorer l’Amazonie.

Que voir/ que faire à Leticia :

• Parque Santander, lieu de rencontre pour les habitants de Leticia, chaque soir des centaines de perroquets colorés se nichent dans les arbres du parc et causent un bruit assourdissant et impressionnant. Dans le parc, une fontaine et un petit lac avec des Victoria Regia (nénuphar géant) appellent à la détente.

• Museo Etnografico del Hombre Amazonico, il est consacré aux tribus indiennes locales et à leurs coutumes comme les tribus Huitoto, Yucuna, Tikuna.

• Maloka Yucuna, une maluka est une grande hutte commune en Amazonie, un maison traditionnelle dans laquelle vivait un clan, une famille. C’est une opportunité pour rencontrer les indiens Yucuna.

• Marché local de Leticia

Que voir/ que faire autour de Leticia :

• Reserva Natural Tanimboca, cette réserve au milieu de la jungle est un lieu privilégié pour l’observation de l’écosystème et de la faune amazonienne. Aventures et sensations sont au rendez-vous avec possibilité de pratiquer le kayak, la canopy à plus de 35m de haut et d’observer les animaux perchés dans les arbres. Le vivarium est particulièrement riche et intéressant.

• Parque Mundo Amazonico, ce parc écologique permet de découvrir la faune et la flore de la région, ainsi que les cultures indigènes. Il a pour avec vocation de préserver le patrimoine naturel et culturel de l’Amazonie. Le parc propose 4 différents circuit guidés afin de découvrir, le jardin botanique, la casa del té amazonico (dégustation de thé et découverte de plantes et fruits natifs), jeux autochtones et l’aquarium avec 40 espèces natives dont le fameux Piranha.

• Maloka Yucuna, une maloka est une grande hutte commune, une maison traditionnelle dans laquelle vivait un clan, une famille. C’est une opportunité pour rencontrer les indiens Yucuna et connaître leurs traditions.  

• Isla de los Micos, c’est l’île des singes. En effet, les habitants de l’île sont des ouistitis pygmés, des capucins moines et diverses autres espèces de singes, il y a également une grande diversité d’oiseaux et de caïmans. L’activité la plus amusante est quand les petits singes viennent à la rencontre des touristes dans l’espoir que vous partagiez une banane. Ils sautent et jouent sur leur tête et leurs bras. La réserve se visiter en une journée avec possibilité de pratiquer la pêche, le kayak et de faire du canopy et ponts suspendus.

Lago Yahuarcacas, dans le lac se trouve le plus gros nénuphar du monde, le Victoria Regia qui peut faire plus de 2 m de diamètre.

• Monilla Amena, est un centre de tourisme ethnique et écologique dans lequel il est possible de rencontrer la communauté huitoto et de connaître ses coutumes ancestrales.

• Parque nacional Amacayacu, est un parc national situé le long de l’Amazone. Le parc comprend 422 000 hectares de jungle, mais seulement une partie est accessible. Il présente un intérêt considérable pour observer la faune avec plus de 150 espèces d’animaux tels que les dauphins roses, le caïmans, les jaguars, les anacondas, les singes capucins, plusieurs espèces d’oiseaux et une flore exubérante.
Les indiens Ticunas habitent une partie du parc.

Communauté de Macedonia, à une heure de canot à moteur de Leticia, en remontant le fleuve, ce village amérindien est un exemple de l’habileté des indigènes Ticuna pour élaborer des produits artisanaux.
Ils accueillent les visiteurs avec des danses traditionnelles.

Puerto Nariño


A 2:00 de bateau de Leticia, ce village est situé sur les rives du fleuve Loretoyacu et entouré par la jungle. Il est considéré comme “un village vert” pour ces initiatives écologiques. Il possède des petites rues pavées, des maisons de bois typiques entourées de jardins verdoyants, il n’y a pas de voiture, de moto, ni de vélo. La majeure partie de la population est indigène appartenant aux ethnies Uitoto, Ticuna, Yagua et Cocama.
C’est un bon point de départ pour explorer cette partie de la région.

Que voir/ que faire à Puerto Nariño :

• Casa Museo Etnocultural Ya Ipata Ünchi, consacré aux cultures Ticunas, Coxamas et Yaguas.

• Centro de interpretacion Natütama, c’est un centre de préservation d’espèces aquatiques tels que les lamantins, les dauphins d’eau douce et autres espèces de l’Amazone. Expositions sur la faune et la flore amazonienne et sur les contes amérindiens en relation avec l’Amazonie.

• Mirador Nai Pata, c’est une tour d’observation en bois pour observer la vue sur une partie de Puerto Nariño, le lac Loretoyacu et l’Amazone.

• Casa Artesanal Tachiwagü, c’est un maloka où les anciens indigènes enseignent le mode de vie de leurs ancêtres.

Que voir/ que faire autour de Puerto Nariño :

• Lago Tarapoto, lac sacré pour les communautés indigènes mais aussi un aquarium naturel où l’on peut observer les dauphins d’Amazonie et le lamantin.

• Festival de La Confraternidad Amazonica | 15 au 20 juillet | Leticia

Vise l’intégration culturelle, sportive, économique et institutionnelle des pays de la zone avec une frontière commune : Colombie, Pérou et Brésil.

Compétitions sportives, triathlon dans la jungle, nuits de folklores et de spectacles, défilé avec danses et orchestres, élection de Miss.

• Pirarucu de Oro | fin novembre – début décembre | Leticia

C’est le Festival International de Musique Populaire Amazonienne.

Une rencontre entre la musique, la culture et les traditions de la région amazonienne. Ce festival réunit les plus importants représentants de la musique populaire amazonienne, pour sauvegarder et réaffirmer les valeurs, les habitudes et les traditions qui sont partie intégrante de la culture des trois peuples qui habitent sur le bassin du fleuve Amazone : la Colombie, le Brésil et le Pérou. Spectacles et danses traditionnelles ponctuent le festival.