Informations pratiques

Vous trouverez ci-dessous un tas d’informations pratiques pour bien préparer votre voyage en Colombie.

Climat en Colombie

Si la Colombie connaît tous les climats du désert aride de La Guajira, aux sommets enneigés, la quasi-totalité du territoire colombien est soumise à un climat de type tropical humide. On appelle « hiver » la saison des pluies (d’avril à novembre) et « été » la saison sèche (de décembre à mars).

Mais compte tenu de l’immensité du pays il est impossible de faire des généralités.
La pluie fait partie des pays tropicaux. A cela il faut ajouter aussi le changement climatique qui affecte tous les pays du monde.


Saison haute pour un voyage en Colombie : de fin novembre a début avril

Saison intermédiaire pour un voyage en Colombie : avril à septembre

Basse saison en Colombie : octobre à novembre

– Bogotá, Medellín et Calí subissent une seconde saison des pluies en avril-mai
– Le meilleur moment pour observer les baleines (de juillet à octobre)
– Carthagène est sous le soleil jusqu’en avril. Il commence à pleuvoir en mai
– Les crues inondent souvent les routes de la région andine en saison basse
– Carthagène et la côte caribéenne essuient des pluies diluviennes en octobre
-A Leticia, en amazonie, 2 périodes se succèdent : celle des eaux basses (de juillet à janvier) et des eaux hautes (de février a1 fin juin). Le fleuve en période des eaux basses se retire laissant découvrir les rives sablonneuses du fleuve.


Formalités

– Les Européens et Nord-Américains n’ont pas besoin de visa pour voyager en Colombie. Seul un passeport en cours de validité suffit pour obtenir, sur place, une autorisation de séjour en tant que touristes, limitée à 90 jours.


Décalage horaire

Le décalage horaire : 6:00 de moins qu’en France en hiver, 7:00 en été.


Vaccins

Aucune vaccination n’est obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe et se rendant en Colombie. Toutefois, certains parcs nationaux exigeront le certificat de vaccination fièvre jaune pour pouvoir y accéder.

Par ailleurs, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant concernant les vaccinations suivantes :

– Hépatite A et B (si vous n’êtes pas immunisé)
– Diphtérie, Tétanos, Polio
– Fièvre jaune pour les séjours en Amazonie et certains parcs nationaux : Tayrona, les îles du Rosaire, la Macarena, la sierra nevada de Santa Marta, Old Providence Mc Bean Lagoon, l’île de Gorgona et bien d’autres.
– Traitement antipaludique recommandé pour les régions de la côte Pacifique, l’Amazonie, La Guajira (Riohacha – Punta Gallinas) et lors d’un trek à la Ciudad Perdida.


Banques et cartes bancaires

– Les banques sont présentes dans tout le pays ainsi que les distributeurs automatiques. Les cartes Visa, Mastercard sont acceptées partout mais American Express plus rarement.

Il est conseillé de faire du change en arrivant et à l’aéroport de Bogota le change est plutôt favorable. Ne changez jamais d’argent dans la rue. Evitez le change aux hôtels.

Les travellers cheques peuvent être échangés dans certaines banques mais nous ne les conseillons pas pour éviter de vous retrouver démunis et de faire des queues interminables aux guichets de banque.


Vêtements et accessoires

– Prévoir principalement des vêtements légers, courts pour la journée, longs le soir, les moustiques raffolent des touristes !
– Un blouson, un pull, des chaussures légères, des chaussures de marche ou bottes en plastiques selon vos activités seront nécessaires. En fonction de votre itinéraire, nous vous indiquerons ce qu’il ne faut pas oublier.

– Accessoires électriques : prévoir un adapteur pour les prises de type américaines (2 fiches plates + 1 entrée terre ronde). Le courant est de 110 volts, ce qui occasionne un temps de rechargement plus long (il n’est pas nécessaire d’emporter un adaptateur de courant).

Le plus important : n’oubliez pas votre appareil photo et/ou caméra ! Éventuellement, munissez-vous de sachets déshumidificateur pour vos appareils électroniques.

Pour votre séjour en Colombie, pensez tout de même à préparer une petite trousse de secours.
Nous vous suggérons de consulter le site utile.fr qui vous aidera et vous conseillera pour vos voyages.


Téléphone

Votre téléphone portable fonctionnera partout si vous possédez et avez activé l’option Internationale. Renseignez-vous auprès de votre opérateur pour connaître les frais supplémentaires engendrés par cette option.

Nous vous conseillons de faire débloquer votre téléphone auprès de votre opérateur avant de partir afin d’utiliser une carte SIM locale que vous pourrez vous procurer à l’aéroport dans une boutique Movistar ou Claro.


Internet

L’accès internet est très répandu sur tout le territoire et la plupart des établissements mettent du Wifi et/ou un ordinateur à votre disposition.


Comment venir ?

Vols internationaux

En tant qu’agence installée a Medellin en Colombie, nous ne commercialisons pas de billets d’avion.

Vous trouverez ci-après les informations des compagnies aériennes qui desservent la Colombie.
Si vous pouvez organiser votre voyage avec 3 ou 4 mois d’avance, vous obtiendrez un meilleur tarif.

Les principales compagnies desservant la Colombie :

AIR FRANCE
Vol direct Paris – Bogota

SEULE COMPAGNIE À PROPOSER UN VOL DIRECT DEPUIS PARIS

IBERIA 
Tous les jours – Avec escale à Madrid

AVIANCA
Tous les jours avec escale à Madrid ou à Barcelone


La Atta laevigata est l’une des plus grandes espèces de fourmi coupeuses de feuilles. Chaque année en avril, elles sortent de terre pour un vol nuptial et les habitants de la région de Barichara capturent les reines pour en faire un aliment très prisé des colombiens. Une fois débarrassées de leurs pattes et de leurs ailes, elles sont grillées à la poêle. L’Université de Santander a révélé selon une étude les richesse de cette tradition culinaire : riche en protéines elles auraient également des propriétés curatives.

Cette tradition des fourmis à gros cul a prit naissance il y a plus de 5 siècles, dans la région de Guane près de Barichara.

A cette époque, les paysans se nourrissaient de fourmis persuadés de leurs vertus aphrodisiaques et médicinales particulièrement comme anti-cancéreux.
De nos jours, certains restaurants locaux (Barichara, San Gil) ont même inventé des recettes à base de ces petits insectes au goût de caramel et de cacahuète.

Une expérience culinaire à ne pas manquer !