Popayan, la ville blanche et ses alentours

Située au milieu de la vallée verdoyante de Pubenza, au pied du volcan Puracé, Popayan est surnommée la “Ville Blanche” en raison des façades de maisons blanchies à la chaux. Les balcons en fer forgé, ses ruelles pittoresques, ses jolies places pavées. Derrière les imposantes portes cochères, on devine des patios verdoyants et de petites fontaines. Popayan est l’incarnation même du charme colonial.

Les nombreuses églises baroques sont comme des œuvres d’art exposées à ciel ouvert, témoignant de la tradition religieuse de la ville, qui aujourd’hui encore revit lors des processions de la Semaine Sainte. Elle est en effet considérée comme la capitale religieuse de Colombie.

Que voir/ que faire à Popayan :

• Le centre historique est l’un des mieux conservés de Colombie
• Parque Caldas, place principale de Popayan, ombragée d’arbres avec la statue de Francisco José de Caldas, scientifique et héros nationaliste, on y trouve la Cathédrale Basilique Nuestra Señora de la Asuncion et la Torre de Reloj
• Cathédrale Notre Dame de l’Ascension, style néoclassique, elle possède une belle façade blanche avec de hautes colonnes surmontées de statues
• La tour de l’horloge, le symbole de Popayan
• Maison musée Negret et d’Art Moderne, maison de style andalou construite en 1781, musée consacré au sculpteur Edgar Negret, abrite des oeuvres, des uniformes, livres, meubles, reliques et des oeuvres d’art moderne
• Eglise de San Francisco, la plus grande et remarquable de la ville au niveau architectural
• Temple Santo Domingo, charmante église avec un curieux mélange de styles baroque, renaissance et churrigueresque
• Musée Arquidiocesano de Arte Religioso, on peut y voir la “Virgen immaculada de la Apocalipsis” du sculpteur Bernardo de Lagarda
• Panthéon de los Proceres, élégant édifice néoclassique où sont enterrés les grands hommes de Popayan
• Théâtre Guillermo Valencia, d’un style éclectique avec des statues muses grandeur nature couronnant les façades
• La chapelle de Belen permet d’avoir une belle vue panoramique de Popayán. Elle est située sur la montagne du même nom. On y monte par des escaliers pavés de chaque côté desquels se dressent des sculptures qui rappellent les stations de la passion du Christ.
• Pont de l’Humilladero. Le Pont du Calvaire, qui avec ses 121 arches enjambe la rivière Molino, est une construction en maçonnerie exécutée en 1873 par Fray Serafin Barbetti. Son nom se réfère à l’effort que devaient faire les habitants, avant l’existence du pont, pour gravir la pente lourdement chargés jusqu’à la grand place de Popayán

• Carnaval de Pubenza  | Janvier | Popayan
Le carnaval de Pubenza cherche à faire revivre la tradition culturelle des habitants de la capitale du Cauca. Durant ces célébrations, se déroulent des compétitions sportives, des présentations musicales auxquelles participent des orchestres invités ; des mascarades, des défilés de chars et de “silleteros”, entre autres spectacles.

• Semaine Sainte | Mars ou Avril | Popayan
La semaine sainte de Popayán, célébrée depuis 1566, est la célébration religieuse la plus importante du pays. Les processions, déclarées par l’UNESCO Patrimoine Culturel et Immatériel de l’Humanité, en 2009, attirent des milliers de visiteurs fascinés par la rigueur et la solennité des acteurs qui portent sur des brancards des statues qui symbolisent la passion du Christ.

• Congrès National de gastronomie | Septembre | Popayan
Chaque année depuis 2003, la ville de Popayán démontre son talent gastronomique, et laisse découvrir de nouvelles saveurs à plus de 20 000 visiteurs. En effet la capitale du département du Cauca est très réputée pour sa cuisine ; en 2008, l’UNESCO l’a nommé Capitale gastronomique. À chaque édition, le Congrès National invite un pays et un département différent.

À l’occasion de cette fête culinaire, les visiteurs peuvent assister à des conférences, des ateliers, rencontrer des écoles et des académies gastronomiques mais surtout déguster des plats délicieux.


Les alentours de Popayan


Silvia


À 60 km de Popayán, se trouve au cœur des montagnes le village authentique de Silvia. Ce village est connu pour son pittoresque marché hebdomadaire (mardi), ainsi que pour ses habitants, les Guambianos, l’une des populations indigènes les plus traditionnelles de Colombie. Les Guambianos (communauté de 12 000 personnes environ) parlent leur propre langue, le paez, ou ‘nasa yuwe’ en langue indienne. Les hommes comme les femmes portent de longues jupes, drapées de couleur bleue, bordées de rose, ainsi qu’une sorte de poncho, de la même couleur, d’une écharpe rayée et d’un chapeau. Les Guambianos vivent dans la vallée autour de Silvia. Ils ont conservé leur mode de vie traditionnel. Les jours de marché, les autochtones affluent pour vendre leurs produits agricoles et artisanaux au marché couvert.

La réserve de Quizgó


Dans la réserve de Quizgó, à Silvia, les touristes peuvent entrer en contact avec les indigènes Paeces et Guambianos. Parmi les attraits de ce site, il faut mentionner la lagune de Quizgó, considérée comme un site sacré par les habitants de la région, et la circonscription du même nom où l’on observe le travail des artisans locaux et la pratique de la pisciculture.

Parc National Puracé


À45 kilomètres de Popayan se trouve le Parc National Puracé, qui avec ses 800 000 hectares est le plus grand parc de la cordillère andine. Le parc est composé de sommets enneigés, de volcans, de lacs et d’une flore et d’une faune très diverses, dont le condor des Andes. Les quatre rivières plus importantes de Colombie naissent également ici : la rivière Magdalena, le Cauca, la Patía et la Caqueta. Lors d’une simple promenade dans le parc, on peut voir des sites tels que le volcan Puracé, les Termales de San Juan et les cascades de Bedón et Nicolás. Le volcan Puracé est le seul volcan actif sur lequel on peut encore grimper jusqu’au sommet. Il faut néanmoins préciser que l’ascension est assez difficile : on monte à 4 760 mètres de hauteur et la randonnée est de 7 à 9 heures.  

Thermes de San Juan


Dans un cadre naturel d’une beauté à couper le souffle, on se baigne dans une eau volcanique au milieu des rochers.

Thermes de Coconuco


Situées à Coconuco, au sud du parc Puracé, ces sources d’eau chaude naturelles sont à une température parfaite pour se relaxer. On y trouve un grand lac coincé entre les montagnes, un bassin de boue, un toboggan et 6 piscines d’eau thermale dont les températures vont de 27 à 40°C.

Parc National Naturel Munchique


Observer des oiseaux, on en a détecté ici 500 espèces, parmi lesquelles 37 colibris, c’est un des passe-temps des visiteurs du Parc National Naturel Munchique, dans la municipalité de El Tambo, à 61 kilomètres à l’ouest de Popayán. Ours à lunettes, pumas et chauve-souris vivent aussi dans ce parc qui a des écosystèmes de forêt andine, sub-andine et tropicale humide.