pieton-ponts-recycles-medellin-colombie-decouverte
  • Arnaud

  • 08Avr 19

Des ponts recyclés, une idée pour fluidifier le trajet du piéton à Medellin

Selon les experts, l’installation de ponts recyclés pour piéton réduirait la consommation d’énergie de 71%.

La politique publique relative à la construction de ponts pour piéton à Medellín s’est inversée au milieu de l’année dernière. Le conseil municipal a approuvé un accord demandant au maire de proposer aux piétons des solutions de remplacement sûres pour le passage de rues difficiles à traverser sans infrastructure dédiée.

C’est ainsi que l’administration municipale a été contrainte de construire des marches sécurisées au niveau des trottoirs (pour personnes en chaise roulante par exemple), des feux de signalisation aidant les passants et même des plans urbains réduisant la circulation en privilégiant les marcheurs (rien à voir avec LREM hein… ;-).

Une fois ce programme mis en œuvre, la mairie a compris à quel point elle offrait la possibilité de développer une autre possibilité d’améliorer la mobilité des personnes.

Le projet prévoyait de déplacer les ponts piétonniers qui n’étaient plus utilisés à certains endroits et de les déplacer vers d’autres endroits où la communauté l’exigeait, par exemple pour relier des zones traversées par des ruisseaux ou une topographie difficile.

pieton-ponts-colombie-decouverteLa sous-utilisation du réseau piéton

Cette histoire a commencé en janvier 2018, lorsque les habitants de La América, un quartier situé à l’ouest de la ville, ont vu comment se déroulait le traditionnel pont piétonnier qui traversait la rue San Juan, recouvert de toiles verte et blanche.

Il y a des décennies, cette structure avait été construite pour permettre au piéton de traverser cette rue, une des rues les plus importantes et les plus congestionnées de la ville. Cependant, au fil des ans, le pont a commencé à ne plus être utilisé.

L’installation d’un feu de circulation piétonnier quelques mètres plus loin, le manque de rampes et les escaliers raides construits aux extrémités ont été les principales causes des personnes âgées et des personnes à mobilité réduite pour le voir comme une barrière physique presque insurmontable.

Gardant cela à l’esprit, une équipe d’ingénieurs embauchés par le maire a calculé la capacité du pont et a conclu qu’en réalité, seuls 5% des habitants du secteur l’utilisaient. Les données sont devenues le feu vert pour lancer le projet de démantèlement et de le déplacer dans une autre partie.

Quelques mois avant le démantèlement, une autre équipe d’ingénieurs est arrivée dans le quartier de Belén Rincón, au sud-ouest de la ville, pour commencer les études en vue de la construction des bases sur lesquelles le pont serait construit à nouveau.

Dans ce quartier, les voisins demandaient depuis plus de six ans d’installer un laissez-passer au dessus du ruisseau La Pabón.

La demande a été faite, en particulier après qu’un homme se soit précipité dans le vide au milieu de la nuit en traversant une fragile structure de bois installée au-dessus de l’eau.

L’impact sur l’environnement

Mais à la joie procurée par les résultats de cette dynamique de réutilisation des ponts pour piéton, une autre information a été découverte : une réduction significative de l’impact environnemental. Logique : on réutilise au lieu de construire de zéro.

pieton-ponts-medellin-colombie-decouverte

De l’avis des universitaires, éviter la construction d’un nouveau pont pour piéton est une idée très pratique au niveau social. Tout effort de recyclage est louable. Si un pont est fabriqué à partir de rien, la matière première doit être importée, transportée sur le site de fabrication et utiliser des outils de coupe, de polissage et de soudage.

Selon les ingénieurs en charge du projet, si vous comparez le déménagement d’un pont à la construction d’un nouveau pont, vous économiserez environ 71% de la consommation d’énergie et les émissions de dioxyde de carbone seront réduites de 69%.

D’autre part, en termes de dépenses, la réutilisation du pont de la rue San Juan a généré une économie de 75 millions de pesos (environ 21.500 euros) pour les caisses publiques, car la construction à partir de rien aurait impliqué une dépense de 310 millions de pesos (environ 90.000 euros).

Recyclé les infrastructures tout en amélioration la vie du piéton, en voilà une belle idée !

Pas réflexions au sujet de « Des ponts recyclés, une idée pour fluidifier le trajet du piéton à Medellin »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE