Les parcs nationaux en Colombie

SINAP, SPNN, SIRAPS, SIDAP bien comprendre les sigles

Les Parcs Naturels de Colombie est une entité administrative et financière ayant compétence sur l’ensemble du territoire national. Cet organisme à caractère public, privé ou communautaire est responsable de l’administration et la gestion du réseau des parcs nationaux et de la coordination du système national des aires protégées.

Ce « système national des aires protégées » – SINAP – dont l’élément le plus important au niveau national le « système des parcs nationaux » (SPNN), gère 59 parcs naturels qui représentent environ 12,602,320.7 hectares (126,023.21 kilomètres carrés), soit plus de 11,04% de la partie continentale de la Colombie.

4 grands groupes sont définis :

  • Les aires protégées d’ordre national – La principale est le « réseau des parcs nationaux », bien qu’il existe d’autres liées aux forêts, de la faune et de l’écologie.
  • Les aires protégées d’ordre régional, les SIDAP – Il y a un 10 existantes et plusieurs autres en cours de création. Un niveau de coordination régionale favorise l’émergence de plusieurs SIRAPS comme celle des Caraïbes, de l’Eje Cafetero et du Massif Andin.
  • Les aires protégées d’ordre local – 20 réserves municipales et plus de 100 en liste d’attente.
  • Les aires protégées privées – Les Réserves Naturelles Réseau de la société civile » (RNSC) sont composées de plus de 160 zones privées (mais seulement quelques unes sont répertoriées au Registre des parcs naturels.
Parc National Naturel - Siera Nevada Santa Marta

Parc National Naturel Sierra Nevada de Santa Marta 


Déclaré par l’UNESCO « réserve de la biosphère » et « site du patrimoine mondial » en 1979, il est considéré comme un lieu unique au monde car, bien qu’appartenant à la cordillère des Andes, et son point culminant à 5775 m est à seulement 42 km de la mer des Caraïbes. Ici, tous les climats colombiens sont représentés du fait de cette géographie particulière.

Imaginez, vous vous baigner dans les eaux chaudes des Caraïbes tout en admirant les sommets enneigés de la cordillère ou bien encore vous aventurer au confins du parc pour y découvrir la fameuse Cité Perdue – Ciudad Perdida – et partir à la rencontre des peuples indigènes vivant au cœur de cette aire protégée.

Parc National Naturel Tayrona

Parc National Naturel Tayrona 


À 34 km de Santa Marta, c’est l’un des plus importants parcs naturels de Colombie. Il est l’habitat d’un grand nombre d’espèces réparties dans les régions dans des zones climatiques différentes, allant du niveau de la mer à des altitudes de 900 m.

12.000 hectares terrestres composent le parc et 3000 hectares maritimes. 

Ce parc se caractérise par son paysage typiquement tropical, ses formations de corail, ses plages de sable blanc, sa côte rocheuse, ses mangroves et ses lagunes. Par ailleurs, différentes zones archéologiques datant de l’époque précolombienne témoignent de la présence des Indiens Tayrona.

La flore et la faune exubérante, les plages vierges, les sites archéologiques, les cascades et les gorges constituent l’une des plus importantes réserves écologiques d’Amérique du Sud.

Parc National Naturel Utría


Au bord du Pacifique, dans le département du Chocó, se cache un joyau d’une beauté rare. Les collines couvertes de jungle exubérante offrent des paysages à couper le souffle. Ses eaux calmes et chaudes sont propices à l’arrivée des espèces migratrices telles que les tortues marines, les oiseaux et les baleines, les estuaires, les mangroves, les récifs coralliens ajoutent le charme tropical à l’ensemble.

Le biodiversité et l’endémisme est ici l’un des plus élevé au monde. Pas moins de 35000 espèces de plantes y sont recensées et environ 125 espèces de mammifères, 400 d’oiseaux et de 1000 espèces de reptiles. Parmi les plus emblématiques, on trouve les baleines à bosses, les cachalots, les paresseux, le renard gris d’Amérique, le jaguar, le puma, le fourmilier géant, l’aigle harpie…

Les parcs nationaux en Colombie - Los Nevados

Parc National Naturel Los Nevados


Situé au cœur de la cordillère centrale, dans la région du café – Eje Cafetero – le parc National de Los Nevados s’étale sur 4 départements.

Son climat de montagne regroupe à la fois des forêts andines, des garrigues et des glaciers. En effet, le nom Los Nevados signifie neiges éternelles. Les bons treckeurs partiront à la découverte des vallées lunaires du Nevado Ruiz ou jusqu’au glacier de Santa Isabel.

On peut y croiser une faune endémique comme les toucans des Andes, certaines espèces de colibris, des ours à lunettes, le condor des Andes mais aussi des tatous et des cougars. La végétation de type Paramo, typique des sommets andins, est constituée de mousses, de lichens, de broméliacées mais aussi d’orchidées.

Parc National Naturel des îles du rosaire et de San Bernardo

Parc National Naturel des îles du Rosaire et de San Bernardo


Si je vous dis Caraïbes, vous imaginez quoi ? Certainement de jolies plages de sable blanc, des cocotiers, une mer turquoise, des poissons multicolores n’est-ce-pas ?

Et bien oui, ce parc naturel ressemble à cela mais attention pas partout. Certaines îles se voient dénaturées par un tourisme non maîtrisé, des delphinariums scandaleux et autres activités peu consciencieuses de l’environnement.

Pour notre part, chez Colombie Découverte, nous avons débusqué pour vous de petits coins de paradis, des plages isolées et des spots de plongées de snorkeling tous plus beaux les uns que les autres. Amateurs de fonds sous-marins : à vos masques et tubas !

La beauté du parc est liée principalement à ses récifs coralliens, ses côtes rocheuses peuplées de poissons multicolores et ses mangroves. Une beauté naturelle à ne pas manquer durant votre circuit en Colombie.

Parc national naturel de l'ile de Gorgona

Parc National Naturel de l’île Gorgona


À 35 km au larges des côtes Pacifique de Colombie, l’île de Gorgona est un sanctuaire pour de nombreuses espèces animales. L’île montagneuse est bordée à l’est de plages de sable blanc protégée par un récif corallien. Autrefois, l’île était un bagne où les plus grands criminels étaient envoyés et c’est ce que lui a valu le surnom d’Alcatraz colombienne.

Depuis, l’île a été déclarée patrimoine de l’UNESCO et elle est aujourd’hui la destination phare des amateurs de plongée sous-marine : requins, baleines, dauphins, globicéphales, tortues, murènes, vivaneaux rouges, poulpes, barracudas, mérous sont les hôtes des eaux chaudes de l’île de Gorgona. Mais elle abrite aussi le fameux Anolis gorgonae endèmique et totalement bleu. Les singes, paresseux, faucons, fous à pieds bleus et 26 espèces de serpents.

Parc National Naturel du Puracé


Le parc national naturel du Puracé est l’un des plus grands de la cordillère des Andes. Son volcan éponyme est le point d’attraction principal du fait de son activité quasi permanente. Toutefois, les eaux thermales de San Juan, les cascades et les paysages époustouflants sont tout aussi attractifs.

La végétation est ici très particulière : les espeletias endémiques des Andes, les orchidées (plus de 200 espèces), le palmier de cire du Quindío.

Côté faune, on y observe des mammifères comme l’ours à lunette, le tapir des montagnes, les pudus (les plus petits cervidés du monde), le singe laineux, le capucin brun et le singe hurleur. Les oiseaux sont aussi nombreux : les geais, les colibris, les caracaras et surtout le Condor des Andes.

Pensez à prendre un bon pull pour partir randonner à travers le parc car il y fait frais 14 degrés la journée jusqu’à 0 ou moins en soirée.

Parc National Naturel Amacayacu


Amacayacu signifie «rivière des Hamacs» en langue quechua. Situé au sud du département de l’Amazone, en Amazonie colombienne, entre les villes de Leticia et Puerto Nariño, le parc se caractérise par sa biodiversité en matière faunique et florale. 

On recense environ 150 espèces de mammifères comme le tapir, le jaguar, le lamantin, la loutre, les singes ouistiti, les plus petits au monde. Dans le ciel, ce sont pas moins de 468 espèces d’oiseaux dont les magnifiques aras, perroquets, perruches. D’ailleurs, ne manquez pas en soirée le balai incessant des milliers de perruches qui saluent le coucher du soleil avant d’aller se coucher. Spectacle garanti.

Les emblèmes du parc sont certainement le dauphin rose d’Amazonie et le célèbre nénuphars géant, le Victoria Régia. 

La ville de Léticia est le point de départ pour visiter ce parc naturel.

On y va aussi pour aller à la rencontre des communautés indigènes de San Martin de Amacayacu et de Palmeras.