escobar-maison-toit-mort-colombie-decouverte
  • Arnaud

  • 29Oct 17

Ainsi va la maison où Pablo Escobar est mort

Bien que certains touristes y aillent se photographier dans la maison où Pablo Escobar a été abattu, il n’y a même pas le moindre signe qui nous rappelle cet événement dans le bâtiment, situé dans le quartier de Los Olivos, à l’ouest de Medellín. Sur la façade, il n’y a qu’un panneau blanc avec des lettres vertes qui dit « Escuela de Español » (École d’espagnol).

La vieille maison, qui dans les années 90 avait seulement deux étages, a été scellée par le ministère public et abandonnée pendant plus de 15 ans. Peu à peu, elle devint une décharge pour le quartier, et parfois, selon les voisins, elle servait de refuge aux SDF. En 2008, sa rénovation a commencé et sa façade a radicalement changé. La maison a servi de logement jusqu’à l’année dernière, quand elle a été louée et a été prise par une académie appelée Colombia Immersion, qui enseigne l’espagnol aux étrangers fraichement arrivés.

Un changement positif dans l’ombre de Pablo Escobar

Pour César Alonso Cardona, expert en “imaginaires collectifs” (oui, ça existe) et professeur de l’Université de Medellin, la réinvention du lieu est positif et il estime qu’il est nécessaire de laisser un élément historique qui ne permetle pas d’oublier ce qui est arrivé dans cette maison.

escobar-ecole-espagnol-colombie-decouverte“Que ceux qui arrivent avec du morbide en tête y voient quelque chose à leur raconter sur ce qui est arrivé sur place, mais aussi voir le changement qu’a eu la propriété qui a déjà une autre utilisation, et donc décourager la participation» proposée.

“Notre idée est que cette maison ne soit plus un symbole négatif, et amener les élèves qui viennent en apprendre davantage sur la façon dont la ville a changé”, explique Andrey Barrera, administrateur de l’école.

Le professeur Cardona suggère, à titre d’exemple, que le tourisme dans les camps de concentration allemands comme Auschwitz et Sachsenhausen, lieux qui ne font absolument pas l’apologie du pouvoir des nazis, mais ils soulignent les erreurs d’une nation entière. « Ce que les Allemands ressentent c’est de la honte. Il y a même des chaises dans les écoles où les élèves apprennent ce qui s’est passé pour que cela ne se reproduise plus”, déclare Cardona.

Le professeur Mauricio Builes, qui a travaillé sur les questions de la mémoire historique et des traces de trafic de drogue, a coïncidé avec Cardona et cite ce qui est arrivé en Irlande du Nord, où il y avait un conflit religieux nationaliste que a opposé les deux côtés armés. Et maintenant les chauffeurs de taxi amènent les touristes à visiter les peintures murales qui défendaient chaque position.

Toutefois, a-t-il souligné, il est nécessaire de rejeter la culture mafieuse dans les actes publics, et a souligné la nécessité de créer des organisations de victimes.

L’école

L’école sert 25 élèves en moyenne par semaine qui reçoivent leur cours dans cinq sales qui ont été baptisées avec des noms de districts : Moravia, 13 de Noviembre, Ayacucho, La Sierra et Manrique.

escobar-2-ecole-espagnol-colombie-decouverte“Nous sommes intéressés à avoir une immersion totale dans la culture colombienne. On joue aux palets, on danse la salsa et chaque semaine, nous faisons une sortie sur une zone vulnérable de la ville pour leur montrer que ces endroits transforment aussi”, dit Johanna Henao, coordinatrice des étudiants.

Chaque fois qu’arrive un nouveau groupe à l’académie, les responsable racontent ce qui est arrivé dans cette maison, de peur qu’ils ne l’apprennent par d’autres moyens, tout en leur clarifiant que ce n’est pas non plus un motif de fierté. Mais aussi, ce fut une époque ayant causé douleur à tout le peuple colombien.

Hugo Bedoya, avocat du propriétaire et administrateur de l’immeuble, a accueilli d’un bon oeil ce qui arriverait à la maison, après avoir refusé catégoriquement que Netflix utilise l’endroit pour enregistrer des scènes de la série Narcos (notamment celles où Escobar se fait régler son compte par la DEA).

« Nous soutenons ce que fait Colombia Immersion parce que cela aide à changer l’image de la maison, de la ville et du pays dans le monde », déclare fièrement Bedoya.

Soutien communautaire

Bien que les voisins rechignaient quand l’école a ouvert, en disant qu’ils ne faisaient pas confiance aux étrangers visitant une maison pour la simple raison qu’Escobar y est mort. Avec le temps, ils se sont mis à respecter et soutenir l’initiative.

Jaime Ramirez, maire de La America, a déclaré qu’il soutenait le projet qui aiderait à effacer la stigmatisation du quartier. Il a ajouté que même depuis le Conseil d’Administration Local, ils avaient pensé qu’un centre culturel y serait installé. « Les curieux continueront d’arriver, non seulement ici, mais à d’autres endroits de la ville. Mais les choses comme ce qui se passe dans cette maison, l’échange culturel, nous devons soutenir ce type d’initiative”, a déclaré le maire.

D’autre part, la proposition du maire de Medellin de démolir le bâtiment Monaco et construire à la place un parc en hommage aux victimes de Pablo Escobar et du trafic de drogue en général est toujours sur la table. Ce projet a le soutien des voisins, et attend seulement une réponse de la part de l’État, propriétaire de l’immeuble.

Pas réflexions au sujet de « Ainsi va la maison où Pablo Escobar est mort »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE