La région de Carthagène des Indes, la perle des Caraïbes

Carthagène des Indes


“La perle des Caraïbes” est considérée comme le joyau de la Colombie avec son architecture coloniale qui nous fait voyager dans le temps, sa riche culture espagnole, créole et indienne, ses plages aux eaux cristallines et sa sensibilité artistique qui a tant inspiré le grand Gabriel Garcia Marquez.

Classée à l’UNESCO, Carthagène des Indes est en effet l’un des trésors de l’architecture coloniale avec son centre historique entouré de fortifications où l’on aime flâner, se perdre dans les ruelles pavées et les places ombragées pour admirer les façades des vieilles demeures aux couleurs chaudes et éclatantes aux balcons fleuris, les églises et les palais.

On ne peut être que séduit par son ambiance tropicale et son charme ensorcelant.

Les meilleures périodes pour visiter Carthagène est de novembre à août. Les mois à éviter sont septembre et octobre dû aux précipitations plus abondantes.
En terme de température, vous serez toujours entre 24°c et 32 °c.

La mer sera entre 27 et 29°C. En février, avec les vents frais, l’eau peut descendre à 25°C !

Il est beaucoup plus intéressant de dormir dans le centre historique, évitez le quartier Bocagrande, trop moderne à nos yeux.

Que voir/Que faire à Carthagène des Indes 

• Centre historique et le quartier de San Diego, protégés par les murailles, on y trouve l’âme de Cartagena. San Diego a les plus jolies rues coloniales.

• Plaza Bolivar, la place principale est ombragée par les arbres et les palmiers, au centre trône une statue équestre de Simon Bolivar, entouré du Palacio de la Inquisición à l’architecture baroque.

• Museo Histórico / Palacio de la Inquisición, c’est l’un des plus beaux exemples de l’architecture coloniale de la ville avec ses patios et sa façade baroque. Il raconte l’histoire de la ville et l’époque coloniale.

• Museo de Oro Zenu, ce musée regorge d’orfèvreries, on y trouve aussi une hutte de tribu indigène.

• La Cathédrale Santa Catalina de la Alejandria, installé dans un bâtiment Art déco, abrite l’un des musées les plus importants de Colombie avec une grande partie des œuvres de Fernando Botero, ainsi qu’un ensemble de collections artistiques préhispaniques, coloniales et contemporaines.

• La Plaza de Santo Domingo, cette place est l’un des lieux les plus populaires et animés de la ville avec de nombreuses terrasses de restaurants, des palenqueras qui colorent la place et la fameuse statue de Botero qui représente une palenquera nue allongée.

• La Plaza et le Couvent San Pedro Claver, l’un des édifices plus importants de la cité, de style Baroque. Sur la place, on y trouve des sculptures abstraites.

• Plaza de los Coches, place où les calèches traditionnelles attendent les clients pour leur faire visiter le centre historique. Les balcons des maisons coloniales surplombent les arches, la statue de Pedro de Heredia le fondateur de la cité domine la place. Et sous la galerie d’arche, se trouve El Portal de los Dulces où se trouvent de nombreux vendeurs de friandises.

• La Torre del Reloj, à l’entrée principale de l’enceinte de murailles, on peut observer la Porte et la Tour de l’Horloge. C’est l’ancienne porte principale de la ville.

• Casa de la Candelaria, l’une des demeures les plus typiques de Carthagène.

• Casa del Marques de Valdehoyos, Dans cette résidence coloniale qui a appartenu au Marquis de Valdehoyos, personnage important et privilégié qui avait le droit d’importer des esclaves, on peut y visiter les quartiers qui étaient réservés aux esclaves.

• Les Murailles, les Bastions et les Voûtes, ils se trouvent autour du centre historique.

• Getsemaní,  l’ancien quartier des esclaves, coloré et authentique à l’esprit bohème, il est plus populaire et métissé, des bars, restaurants, des cours de salsa, lieux parfait pour flâner dans les ruelles.

• Castillo San Felipe de Bajaras, cette énorme forteresse représente parfaitement l’architecture militaire espagnole de l’époque coloniale. Le fort est situé au sommet de la colline de San Lázaro, une place stratégique d’où on aperçoit tous les chemins pouvant mener à une invasion de la ville de Carthagène des Indes par la terre ou par la baie donnant sur la mer des Caraïbes.

• Le couvent de la Popa, lieu parfait pour avoir une vue imprenable sur Carthagène. De plus, le monastère possède un magnifique patio.

• Bocagrande est la ville moderne de Carthagène avec une ambiance digne de Miami combinant plage et shopping.

Que voir/ que faire à autour de Cartagena de las Indias :

• La Boquilla est un authentique village de pêcheurs où y vit la communauté afro-colombienne. C’est aussi le point de départ pour visiter les marécages qui sont parmi les sites naturels les plus importants des environs grâce à une faune importante et sa végétation tropicale.

• Au volcan Totumo, il est possible de s’y baigner, dans un cône de boue chaude haut de 15m.  En effet, ce «volcan» ne produit pas de lave mais de la boue sombre, épaisse et soufrée aux propriétés médicinales. Toutefois, attention, ce mini volcan en déçoit plus d’un.

• Le parc national naturel des îles coralliennes du Rosaire et de San Bernardo, une merveille naturelle idéale pour la plongée, le snorkeling et le farniente si l’on va au bon endroit et que l’on évite les pièges.

A EVITER OU A SAVOIR

• L’île Tierra Bomba est un dépotoir à ciel ouvert, même si depuis 2015 quelques initiatives essayent de maintenir un semblant de propreté.

Playa Blanca, idéale entre 6:00 et 8:30 du matin. Après, c’est la foire d’empoigne et sincèrement, même si l’eau est turquoise, il vaut mieux de ne pas y aller. Impossible de se poser sans être harcelé par les vendeurs en tout genre ou bien de se baigner sans être bousculé de toute part. Et nous ne sommes pas les seuls à le dire…
Ou alors, marchez 10/15 minutes tout au bout de la plage et vous pourrez vous isoler de ce flot touristique.