environnement-paysage-colombie-decouverte
  • Arnaud

  • 29Nov 17

Environnement : plus d’un cinquième de la Colombie est protégé

Dans le cadre des initiatives visant à préserver les écosystèmes stratégiques de la Colombie, selon les calculs du ministère de l’Environnement, un cinquième du pays fait partie des nommés “systèmes d’aires protégées”.

Protection de l’environnement : une action politique

environnement-luis-murillo-colombie-decouverte

Luis Gilberto Murillo, ministre dédié (photo à droite), a déclaré que l’objectif de cette initiative est de protéger les ressources de la faune et de la flore du territoire et de passer de 28,5 millions d’hectares protégés à 30 millions d’hectares pour l’année prochaine.

« Les objectifs environnementaux ont été atteints, même à l’avance : nous avons fixé l’objectif pour ces quatre dernières années de gouvernement de créer 26.000 millions d’hectares protégés et aujourd’hui nous avons dépassé ce chiffre et cela nous motive à continuer à travailler pour augmenter ces superficies.” explique Murillo.

En outre, il a rappelé l’importance de la conservation et de l’utilisation de la biodiversité dans la construction d’un nouveau pays où l’environnement joue un rôle central, notamment pour le tourisme de nature. L’année dernière, le ministère a déclaré 235 000 nouveaux hectares d’aires protégées régionales, sous la direction des Sociétés Autonomes Régionales (Corporaciones Autónomas Regionales) et a délimité un total de 23 zones protégées.

Le développement des zones protégées en chiffres

Selon ce qui a été annoncé, en 2018 il y aura 36 complexes de zones protégées que le pays a complètement délimitées, ce qui équivaut à 3 millions d’hectares.

environnement-paysage-2-colombie-decouverte

Les déclarations les plus récentes ont été l’extension d’environ 1 700 000 hectares du Sanctuaire de la Faune et de la Flore de Malpelo, qui est passé de 950 000 hectares à 2 700 000 hectares. De plus, la déclaration du district national de gestion intégrée de Yuruparí, Malpelo, avec laquelle il a été réussi avoir plus de 10% du territoire côtier marin du pays déclaré zone protégée.

Enfin, le ministre a rappelé que le pays compte une centaine de plans de gestion des bassins versants (Plan de Ordenación y Manejo de Cuencas, Pomcas), soit 23,4% des bassins du pays, soit environ 21 millions d’hectares.

Les aires protégées, en raison de leur contribution en termes de services écosystémiques pour le bien-être humain et leur économie, plutôt qu’un obstacle au développement du pays, devraient être considérées comme la base naturelle permettant le maintien des processus productifs, a conclu le ministère.

On ne saurait être plus d’accord !

Pas réflexions au sujet de « Environnement : plus d’un cinquième de la Colombie est protégé »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE