ciudad-perdida-cover-colombie-decouverte
  • Arnaud

  • 06Nov 19

Ciudad Perdida, endroit plus ancien que le Machu Picchu que presque personne ne visite

Pour arriver à Ciudad Perdida, il faut parcourir 47 kilomètres entre nature, animaux et communautés indigènes.

Saviez-vous qu’il y a une Ciudad Perdida (Cité Perdue) perdue en Colombie ? C’est un site archéologique encore plus ancien que Machu Picchu et. Figurez-vous qu’il est très peu visité.

Près de 100 km de jungle à pieds à parcourir !

Cachée dans la jungle de la Sierra Nevada de Santa Marta se trouve cette cité perdue, vraiment perdue ! Construite par les Tayrona (Indiens de Colombie) il y a plus de mille ans, le site archéologique n’est devenu une attraction qu’après sa découverte dans les années 1970.

Appelée Teyuna par les Tayrona, mais surnommée Ciudad Perdida lors de sa redécouverte, l’ancienne merveille est souvent comparée au Machu Picchu, car tous deux sont des sites archéologiques situés sur des collines et nichés dans les forêts tropicales humides d’Amérique du Sud.

ciudad-perdida-marches-colombie-decouverte
Oh… Hisse !

Cependant, Teyuna a plus de 600 ans de plus et, contrairement à son homologue péruvien, il n’y a pas de trains ou d’autobus qui permettent d’atteindre facilement ses ruines. La seule façon d’en admirer la beauté, c’est à pied : une marche épuisante de plusieurs jours.

Il est recommandé aux randonneurs d’être en bonne condition physique générale pour visiter les lieux. En effet, ils devront faire face à des températures élevées et à une humidité étouffante pendant les 47 kilomètres de marche… aller, et, 47 km de marche retour !

De plus, quiconque souhaite visiter Ciudad Perdida doit disposer de l’équipement nécessaire pour transporter de la nourriture, de l’eau et le nécessaire pour camper. C’est un voyage en lien direct avec la nature, entre arbres fruitiers, palmiers, vignes suspendues, animaux et communautés indigènes.

Visite de la Ciudad Perdida

Dans la vidéo suivante, vous pourrez découvrir quelques aspects de Ciudad Perdida.

La région a connu trois booms économiques. Les deux premières concernaient des substances illicites : la culture de la marijuana et de la coca, la plante utilisée pour produire de la cocaïne. Bien que la récolte de ces plantes ait permis aux habitants de la région de gagner de l’argent, l’industrie avait aussi apporté avec elle des cartels de guerre et des groupes de guérilla.

Une solution à la violence et aux problèmes avec le gouvernement est venue quand Ciudad Perdida a été découverte, laissant la place à un troisième scénario : le tourisme.

Pour éviter les risques et préserver la sécurité des touristes, des membres de l’armée colombienne patrouillent la route qui mène à Ciudad Perdida.

Le dernier tronçon pour atteindre Ciudad Perdida est composé de 1200 marches en pierre construites par la Tayrona et quand elles atteignent le sommet : le paradis surprend les yeux de tous ceux qui parviennent à y accéder.

En plus des communautés indigènes, la Ciudad Perdida possède 169 terrasses construites sur 30 hectares qui sont restées cachées et protégées pour leur éloignement jusqu’en 1972. Lorsque les pillards ont suivi les pas des explorateurs des années 70 et ont enlevé la croissance excessive pour trouver des trésors d’or, de bijoux et de céramiques.

Après des années de pillage, le gouvernement colombien a pris des mesures pour protéger le site archéologique et a aidé à reconstruire l’ancienne ville.

Pas réflexions au sujet de « Ciudad Perdida, endroit plus ancien que le Machu Picchu que presque personne ne visite »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE