catatumbo-colombie-decouverte
  • Arnaud

  • 29Août 18

Catatumbo souhaite échanger la guerre contre le tourisme

« Somos Catatumbo » est l’initiative de quinze municipalités de la région pour que les Colombiens (dans un premier temps, les étrangers ensuite) connaissent « le joli visage » de ses paysages, de sa nourriture et de ses habitants.

Ils veulent effacer l’image de la violence et crainte que le conflit armé leur a laissé.

Catatumbo, un contexte difficile mais un environnement de rêve

Affrontements entre groupes armés, balles, morts, menaces et douleurs. Telle est l’image que les médias ont été chargés de reproduire dans l’une des régions les plus touchées par le conflit. Cependant, c’est ce que ses habitants veulent changer. Ils veulent que la Colombie connaisse Catatumbo, non seulement à cause de l’annonce des affrontements et des attaques, mais aussi grâce au potentiel touristique et culturel qui existe dans ses municipalités.

C’est la formule que les maires et les habitants voient dans la région pour que le gouvernement investisse davantage dans les questions agricoles, les projets d’écotourisme et les infrastructures, et qu’elle surmonte ainsi la pauvreté et la violence.

« Nous voulons dire à la Colombie et au monde que Catatumbo, ce n’est pas seulement la guerre, il n’y a pas que le coca, mais au contraire qu’ils se consacrent à observer la beauté du Catatumbo et à nous accompagner pour effacer ce point noir que les cultures à usage illicites (drogues)”, explique le maire de Tibú, Jesus Alberto Escalante, l’une des municipalités de l’initiative. 

Jésus souligne que Tibú est beaucoup plus que cela et que les gens devraient être encouragés à connaître leurs grottes ancestrales, les peintures rupestres qui sont là, ses spas et ses cascades. « Nous sommes très proches du grand phare de Catatumbo, où l’écotourisme pourrait se développer si la sécurité était au rendez-vous“, ajoute-t-il.

somos-catatumbo-colombie-decouverteUn effort collectif 

Ainsi, il fut l’un des maires qui se sont joints à l’initiative “Somos Catatumbo y Provincia de Ocaña”, dirigée par l’Association des municipalités de Catatumbo, Province de Ocaña et dans le sud du Cesar, et soutenue par Colombia Transforma, un programme de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID, pour son acronyme en anglais).

Ce projet a commencé avec la production de vidéos où la culture est mise en évidence, la nourriture, les traditions du peuple et des paysages naturels des municipalités de Abrego, Cachira, Convención, El Carmen, El Tarra, Hacari, La Esperanza, La Plage Bethléem, Ocaña, Rio de Oro, San Calixto, Sardinata, Teorema, Villa Caro et enfin Tibu.

Quinze documentaires ont été réalisés et présentés en novembre 2017 à Ocaña (Norte de Santander), en même temps que fut lancée une organisation touristique de Ocaña et Catatumbo afin d’organiser le développement touristique de la région.

Le projet est également un appel au gouvernement à atteindre ce territoire non pas avec des soldats, mais avec un soutien pour stimuler l’écotourisme. Ils veulent faire connaître ces documentaires avec le soutien du Ministère de la Culture et veiller à ce que d’autres entités de l’État soient motivés à investir dans la région.

« Nous sommes en plein essor sur la question du cacao, de l’élevage et de la pisciculture. Au niveau touristique, nous avons des puits bleus (pozo azul, point d’eau douce généralement dans la jungle) dans le village de Filo Gringo ou la source dans le village d’El Llano », souligne José de Dios Toro, maire de El Tarra. « La seule situation est qu’en raison du conflit que la région a connu, nous avons été isolés et que nous n’avons pas accordé d’importance au tourisme, nous sommes optimistes avec les accords des Farc et nous espérons que le gouvernement pourra encourager cette partie du pays inexploitée, et cela deviendrait un élément très important pour l’économie de la municipalité”, indique-t-il, les yeux pleins d’enthousiasmes.

Quant à nous, en tant qu’agence locale installée à Medellin, nous gardons un œil attentif sur les différentes zones du pays qui sécurisent un peu plus chaque jour afin de vous faire découvrir des coins des la Colombie que très peu de voyageurs connaissent !

catatumbo-montagnes-colombie-decouverte

Pas réflexions au sujet de « Catatumbo souhaite échanger la guerre contre le tourisme »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE