aveugles-bus-colombie-decouverte
  • Arnaud

  • 12Oct 17

La ville colombienne de Cali parie sur le tourisme pour les aveugles

Des choses typiques, même quotidiennes, réalisées par la majorité des touristes pendant leurs vacances, peuvent devenir un véritable défi pour les personnes touchées par un handicap visuel, voire aveugles.

Une initiative internationale au service des aveugles

Des plans tel que le cyclisme, la danse ou faire des tours pour connaître certaines villes sont des idées qui sont rarement adaptées aux personnes aveugles ou avec une vision réduite. Mais plusieurs pays d’Amérique latine ont décidé de parier sur l’intégration de ces groupes dans le monde touristique en adaptant leurs infrastructures et les professionnels du tourisme pour ces personnes.

Ainsi, au cours de ces mois, le dénommé “tourisme pour les aveugles” est arrivé dans la ville colombienne de Cali par l’initiative “Tiflolibros” – avec le préfixe “tiflo”, qui signifie “aveugle”. Ce projet qui a déjà traversé l’Argentine et le Mexique et a attiré les personnes ibéro-américaines et européennes avec des problèmes de vue désireuses de s’amuser, oser et expérimenter de nouvelles choses. Parmi elles, le voyage est l’une des demandes en hausse pour cette partie de la société.

Un programme réclamant l’adaptation de certaines infrastructures ainsi que de personnels formés

Bien qu’au moment de sa création, en 1999 et de la main de l’Argentin Pablo Lecuona, celui-ci aurait eu comme projet de créer une bibliothèque numérique pour les aveugles. Au fil du temps, a abouti un projet qui serre la main avec des personnes atteintes de cécité ou de vision réduite à parcourir le monde sans crainte : le “Tifloencuentro”. Ici, “libros” (livres) est remplacés par “encuentros” (rencontres).

aveugles-archeologie-colombie-decouvertePablo Lecuona a déclaré au journal colombien El Pais que « Tifloencuentro » est une activité qui facilite la mise en commun des ressources et l’articulation des personnes et des organisations liées à la déficience visuelle, en maximisant les opportunités permises par les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication).

Des guides professionnels et des bénévoles accompagnent les participants au développement des activités qu’ils pourraient ne pas vouloir faire de prime abord par peur, comme la danse salsa, l’escalade, le cyclisme ou encore la visite de villes inconnues pour eux.

Avec l’arrivée du programme à Cali, le professeur de Tourisme, John Edward Rolón, a expliqué à El País la préparation de l’événement : « C’est la première fois que nous avons été confrontés à montrer notre ville. Nous avons dû préparer nos étudiants pour qu’ils soient formés au tourisme non conventionnel de ce type. Nous avons fait des fascicules et des scripts afin qu’ils puissent identifier la sensibilité à la température, les sons des oiseaux, entre autres aspects pertinents pour les personnes aveugles. Par exemple, l’ouest de la Colombie est plus froid en raison de sa proximité avec les montagnes, alors que vers Palmira la sensation y est déjà plus chaude. », a-t-il expliqué.

Vous l’aurez compris : même si l’initiative part de Cali, les répercussions pour ce type de tourisme se verront dans tout le pays. Notamment le fait de pouvoir faire appel à des guides/chauffeurs ayant reçu une formation spécifique pour ce type de tourisme. C’est une excellente nouvelle pour toutes les personnes atteintes de problèmes de vue désirant découvrir la Colombie par tous les autres sens !

Pas réflexions au sujet de « La ville colombienne de Cali parie sur le tourisme pour les aveugles »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE