paramos-almorzadero-1-colombie-decouverte
  • Arnaud

  • 17Août 18

Almorzadero et Perija : deux nouveaux paramos délimités en Colombie

Pour remplir sa promesse environnementale mouvementée, le président Juan Manuel Santos a délimité deux nouveaux paramos : Almorzadero et Perija.

Les nouveaux paramos de Colombie

paramos-almorzadero-colombie-decouverteLe premier, Almorzadero, est situé entre les départements de Norte de Santander et Santander, et aura une superficie de 157,705 hectares. Un écosystème qui abrite 58% des mammifères de paramo pour la Colombie et 30% des oiseaux enregistrés pour ces endroits qui fournissent de l’eau à 70% de la population de ce pays.

Perija, l’autre, aura une superficie de 28 984 hectares dans six municipalités de La Guajira et Magdalena. Le paramo a 6 espèces de reptiles, 10% des amphibiens enregistrés de haute montagne en Colombie, 37% des mammifères et 30% des espèces d’oiseaux qui les habitent.

Le gouvernement fait en outre l’annonce de plus de cinq autres paramos dont les délimitations sont presque fixées : Doña Juana Chimayoy (avec une superficie de 60,186 hectares entre les départements de Cauca, Nariño et Putumayo), Citara (entre Antioquia, Choco et Risaralda avec une superficie de 11,233 ha), Sotara (avec 80,929 hectares entre Huila et Cauca), Guanacas-Puracé-Coconucos (entre Cauca et Huila, avec 137.677 hectares) et le Huila-Moras (de 150.538 hectares entre Cauca, Huila et Tolima).

Pour le moment, la Colombie aurait 2 millions d’hectares délimités. Le pays compte 50% des páramos du monde, les “usines d’eau” comme ils les appelles en Colombie.

Décision controversée autours de ces nouveaux paramos

En Février 2016, la Cour Constitutionnelle a interdit l’exploitation minière dans les paramos colombiens et, soit dit en passant, a donné l’ordre de tracer une ligne sur ces écosystèmes pour savoir où ils commencent, et ainsi organiser les activités économiques qui pourraient y être faites. Si controversé que cette décision puisse paraître, étant donné que plus de 300.000 familles dépendent des cultures dans les zones de haute montagne.

paramos-perija-colombie-decouverte

Pour cette raison, la délimitation des paramos en Colombie divise chaque écosystème entre les différents types de zones : la zone conservée (en bon état) ; les hectares qui ont déjà été transformés et qui doivent être récupérés, et les zones où les processus de production est autorisés.

Bien que les travaux antérieurs pour la délimitation doit être rigoureuse, cette année, la Cour Constitutionnelle a lancé le débat sur la question. Elle a posé la délimitation de Santurbán considérant que le Ministère de l’Environnement n’a pas fait d’appel public et ouvert un dialogue avec la communauté. En d’autres termes, il n’a pas tenu compte de la population qui l’habite.

Toujours est-il que la plupart des décisions de protection environnementale entraine toujours des personnes insatisfaites par des décisions, surtout quand celles-ci sont prises sans prendre en compte les premières personnes concernées. Espérons malgré tout que les habitants y trouveront leur compte !

Pas réflexions au sujet de « Almorzadero et Perija : deux nouveaux paramos délimités en Colombie »

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à nous faire part dans le cadre ci-dessous de vos envies, de votre projet de voyage, des étapes souhaitées. Précisez éventuellement si vous voyagez avec des enfants, des personnes à handicap…

Les champs * sont obligatoires

NOS AGENCES DANS LE MONDE